05 46 95 35 83

L’ÉGLISE DE SAINT SULPICE D'ARNOULT

L’ÉGLISE DE SAINT SULPICE D'ARNOULT

Citée dès 1047, cette église date pour l'essentiel du XIIe siècle. C'est cependant sa complexité et l'étonnante juxtaposition de styles qui lui donnent sa personnalité. La principale transformation est gothique : il s'agit du remplacement d'un absidiole par une vaste chapelle de deux travées (1), sur le bras sud du transept. Une belle fenêtre à remplages du XIIIe siècle s'y ouvre à l'est (2). De cette même époque date le clocher octogonal (3), ainsi qu'un curieux contrefort intérieur qui renforce celui-ci à l'extrémité de la nef (4). On retiendra parmi les autres modifications notoires : la reconstruction de l'abside principale et de l'absidiole nord, sans doute au XVIIe siècle (5), la condamnation, en deux temps, du bras nord du transept (6), et le percement d'ouvertures gothiques dans les murs romans de la nef (7).

Une curieuse disposition architecturale, aujourd'hui à peine compréhensible, est à noter : la présence d'une crypte semi-enterrée dont l'ancienne voûte s'élevait au-dessus du niveau du sol actuel dans le bras sud du transept (8). Une trappe (9) ouvre encore sur ce qu'il en reste, mais sa partie supérieure a été arrasée. Une telle crypte est encore visible à Saint-André-de-Lidon.

Deux qualités se distinguent dans la sculpture de cette église : d'une part, il y a les chapiteaux très frustes du choeur, à rapprocher de ceux de Thézac ou de Sainte-Gemme (10), et d'autre part, le très beau portail occidental avec ses voussures richement ornées d'oiseaux et de grappes de raisins (ou de pommes de pins ?) et, au-dessus, les vestiges énigmatiques de deux lions dévorant des personnages, thème développé de la même manière à Nieul-lès-Saintes et à La Clisse.

Classée Monument Historique en 1924.

This church dates mainly from the 12th-century. Yet it is its complexity and the amazing juxtaposition of architectural styles that gives it its character. The main alterations were undertaken in the Gothic period when an apsidal chapel (1) was replaced by a vast chapel with two spans opening onto the south transept. A beautiful window (2) with 13th-century tracery was built in the east wall. The octagonal bell tower is from the same period (3). Among other major modifications was the rebuilting of the main apsidal chapel and the chapel on the north side of the apse probably in the 17th-century (5).

The strange architectural layout is now difficult to understand but it is worth a special mention. It includes a half-buried crypt with a vaulted roof that used to lie above ground level as we see it today, in the south transept (8). A trap door (9) still opens onto what remains of the crypt. The carvings in the church are of two very different qualities. In the chancel, th capitals are rustic.

On the other hand the superb West door has coving richly decorated with carvings of bords and bunches of grapes (or pine cones). Above, the coving are the enigmatic remains of carvings of lions devouring people, a recurrent theme.

© 2019 - Tous droits réservés CDC | site réalisé par www.grainesdeweb.fr

Appuyez sur entrée
Appuyez sur entrée

logo web cdc charente arnoult coeur de saintonge

Communauté de Communes Cœur de Saintonge

Tel : 05 46 95 35 83

Fax : 05 46 95 47 97

Place Eugène Bézier – BP 23

17250 SAINT PORCHAIRE

Heures d'ouverture

Lun - Ven
9h00 - 12h30 / 13h30-17h30
Samedi
Fermé
Dimanche
Fermé

Retrouvez-nous sur les réseaux