05 46 95 35 83

GEAY

GEAY

Eglise Notre-Dame de l'Assomption.

Geay était une cure dépendant de l'abbaye auvergnate de la Chaise-Dieu, d'obédience bénédictine, mais marquée par une application très austère de la règle. Cette sobriété a marqué l'architecture de l'église, dont le plan simple est cependant conforme aux modèles saintongeais. On peut comparer son profond chevet polygonal à trois registres d'arcatures superposées (1) à ceux de Rétaud et Rioux dont il diffère cependant par la grande retenue et le raffinement de l'ornementation.

La façade occidentale (2) est, elle, d'une grande austérité, rythmée seulement par quatre hauts contreforts. C'est donc essentiellement pour la pureté des ses volumes et sa remarquable homogénéité stylistique - à l'exception du sommet du clocher reconstruit à la fin du Moyen-Age - que l'on peut considérer cette églises comme un des plus beaux exemples du roman saintongeais.

Les aspects exceptionnels de cet édifice sont perceptibles à l'intérieur. Il s'agit notamment du rétrécissement de la croisée du transept pour passer d'un plan barlong à une travée carrée (3). De ce fait, l'arc triomphal séparant la nef du transept est cantonné d'un passage latéral vers le croisillon sud (4). On appelle cela un "passage berrichon", bien qu'il s'en trouve un certain nombre en Saintonge. Au Nord est implanté un escalier d'accès au clocher (5). On remarquera aussi la fausse galerie à arcatures, peu courante dans la région, qui soutient la coupole sur trompes à la croisée (Voir illustration). On peut également signaler un phénomène rare : des traces de bande noire (7) laissent deviner l'existence d'un litre funéraire peinte sur l'absidiole, à l'extérieur, et non pas à l'intérieur comme il en est généralement.

Classé Monument Historique en 1907.

Image
Image
Image

The 12th c. Romanesque church belonged to a Benedictine order based in Auvergne where austerity and sobriety ruled, and thus influenced their architectural style. The floorplan is Saintonge in its simplicity.

The long chancel with its superposed arcades (1) can be compared with the chancels of the churches in Rétaud and Rioux where the difference lies in the various decorative details. The west facade (2) shows great austerity in the simple rythmic spacing of the buttresses. It is essentially due to the purity of its proportions and its homogenous style, except for the summit of the bell tower rebuilt at the end of the Middle Ages, that makes this church one of the loveliest among the Saintonge Romanesque churches.

Notably exceptionnal is the nave and transept intersection (3). Unusually built as a rectangle, it allows for a square bay finished with a cupola. The cupola is supported by squinches set atop blind arcatures uncommon to the region (Illustration above). The fact that the triumphal arch separates the nave from the transept, allows for a lateral passage towards the south arm of the transept known as a "passage berrichon" (4). Another rare detail is the funerary band (7) seen on the exterior wall of the southern apse. Normally it is located in the interior of the church.

Historical Monument classified in 1907.

© 2019 - Tous droits réservés CDC | site réalisé par www.grainesdeweb.fr

Appuyez sur entrée
Appuyez sur entrée

logo web cdc charente arnoult coeur de saintonge

Communauté de Communes Cœur de Saintonge

Tel : 05 46 95 35 83

Fax : 05 46 95 47 97

Place Eugène Bézier – BP 23

17250 SAINT PORCHAIRE

Heures d'ouverture

Lun - Ven
9h00 - 12h30 / 13h30-17h30
Samedi
Fermé
Dimanche
Fermé

Retrouvez-nous sur les réseaux